A.V.C.A. : Association des Victimes de la Catastrophe Aérienne du 16 août 2005

Courrier aux familles

Envoyer Imprimer PDF
Cher(e) adhérent(e)

            Les derniers événements dans le monde du transport aérien démontrent l’absolue nécessité de l’engagement de l’AVCA et de chacun d’entre nous.

En effet, le procès perdu en appel par l’association ECHO (crash du Mont Saint Odile), le crash survenu au SURINAM tuant 6 ressortissants français, et la récente affaire d’économie de carburant par la compagnie américaine Continental Airlines soulevée par le Figaro le 22 avril 2008 démontrent que la route pour la sécurité aérienne sera longue.

Nous devons donc profiter des expériences malheureuses et aussi des atouts des autres associations de victimes de crashes aériens afin que l’AVCA soit l’une des premières associations à obtenir gain de cause sur plusieurs points:

-          l’émergence des véritables responsabilités,

-          la présence légale des associations de victimes dans les instances décisionnelles en charge des questions de sécurité aérienne,

-          la reconnaissance de pathologies « post crash »,

-          la juste reconnaissance de tous les préjudices (économique, moral, successoral)

Pour faire face à tous ces engagements, nous vous demandons de vous remobiliser car de notre nombre dépend notre force et notre crédibilité.

Il ne s’agit donc pas seulement de vous acquitter de la cotisation de 10 euros mais aussi et surtout de participer aux différentes actions et tâches quotidiennes réalisées par l’Association.

Pour commencer nous vous attendons nombreux à l’Assemblée Générale qui aura lieu en juin 2008.

Par ailleurs, nous souhaitons que toutes les bonnes volontés viennent renforcer les équipes de l’Association qu’il s’agisse des commissions ou du Conseil d’Administration dont le second tiers sortant devra être remplacé lors de la prochaine AG.

Sachez que dans le cadre de la procédure pénale et sur le plan technique, l’association a pu recueillir les valeurs échantillonnées  (données mathématiques retraçant les paramètres du vol), dont la pertinence sera vérifiée par les experts de l’AVCA au besoin par la réalisation d’une simulation de vol.

Cette expertise est importante car elle permettra à l’AVCA de jouer pleinement son rôle de partie civile et de demander éventuellement au juge d’instruction des compléments d’enquête.

            Dans le cadre de la procédure civile, les premiers dossiers seront bientôt présentés au tribunal de grande instance. L’AVCA a choisi de ne pas interférer avec les souhaits des familles en ce domaine. Néanmoins, nous devons vous informer que les premières indemnisations qui seront accordées feront vraisemblablement jurisprudence. A vous de rester vigilant.

            A titre d’exemple, l’assureur propose aujourd’hui à un enfant majeur ayant perdu son père et sa mère, 16.000 euros par défunt au titre du préjudice moral et refuse de prendre en charge les frais liés au crash. De plus l’avocat de l’assureur précise en parlant de la jurisprudence que : « A cette volonté de ne réparer que l’intégralité du dommage, s’ajoute la volonté d’éviter qu’à l’occasion de l’indemnisation, la victime ne s’enrichisse au détriment du responsable ».

            Nous vous rappelons que la police d’assurance est de 450.000.000 de dollars US.

Enfin nous vous informons que la commission Sociale de l’AVCA tient une permanence le deuxième mercredi de chaque mois de 15h00 à 17h00 au siège de l’association.

Par ailleurs, le Président et le bureau sont à votre disposition le mercredi de 15h00 à 17h00.

            Associatives salutations.

           

Le Président

                                                                             Olivier BÉRISSON
 
Vous êtes ici : Accueil Nos articles archivés

Notre Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter en utilisant ce formulaire.



Recevoir du HTML?

A votre écoute

Nous sommes joignable par :

  • Gsm : 0696 98 48 48
  • Tél : 0596 53 11 37
  • Fax : 0596 53 11 37 
  • Email : avca1682005@laposte.net

Cellule Métropole

logo-avca